La recherche d’un emploi, pour un stage, une alternance ou encore un CDI, peut être un exercice déstabilisant. Comment prétendre au travail de vos rêves, vous démarquer des autres candidats et réussir avec succès les étapes clés d’un recrutement ? Découvrez, dans cet article, nos astuces afin d’élaborer une stratégie gagnante pour enfin décrocher le job idéal. ✨

Mieux vous connaître

Si l’on en croit cette étude d’Eurostat, les Français travaillent en moyenne 35 années, ce qui représente donc une grande partie de notre vie. Alors, avant d’entreprendre les recherches pour votre futur emploi, il est primordial d’être capable d’identifier vos points forts et vos axes d’amélioration.

Tout d’abord, faites l’inventaire des vos hard skills. Ce sont vos compétences techniques. Par exemple, si vous vous dirigez vers un métier créatif, cela peut être votre maîtrise d’outils tels que Photoshop ou After Effect.

Passez ensuite à vos soft skills. Il s’agit de vos traits de personnalités, vos qualités personnelles. Les RH sont de plus en plus sensibles à ces « compétences douces ». Par exemple, à Vaultia nous sommes particulièrement attentifs à cela, lors de la phase de recrutement, afin que chaque collaborateur soit en accord avec les valeurs de l’entreprise et le respect de celles-ci. De plus, cela assure le maintien du bon équilibre des équipes.

Si le manque de recul ou d’expérience peut compliquer cette étape, voici un test de personnalité qui traduit vos réactions en compétences. Et pour aller plus loin, n’hésitez pas à suivre ce cours mis en ligne par Openclassroom pour apprendre à piloter vos compétences.

Cette phase préparatoire est une bonne entrée en matière pour prendre confiance en vous. Cela vous offre une idée de votre valeur et de ce qui participe à votre bien-être. Ainsi, vous prendrez les bonnes décisions et éviterez de souffrir du « syndrome de l’imposteur », c’est-à-dire, penser que vous n’êtes pas légitime à faire ce travail.

Désormais, il est temps de définir vos exigences et les critères qui feront de vous une personne épanouie professionnellement. 👌

Définissez vos exigences

Pour commencer à délimiter vos exigences, servez-vous de vos expériences passées : jobs d’été, stages, bénévolat… Tout est bon à prendre afin de vous faire une idée de vos attentes.

Ensuite, identifiez certains critères plus précis tels que le secteur. Il peut être culturel, financier, automobile… Demandez-vous également si intégrer une petite entreprise vous plaira ou si votre tempérament vous dirige vers de grands groupes. Par exemple, une startup proposera des missions plus polyvalentes qu’une grosse société, plus segmentée entre ses pôles.

Enfin, affinez ces éléments, et pensez à votre salaire, aux horaires, si vous avez besoin de flexibilité ou encore à la possibilité de télétravailler. Selon votre cas et le type de contrat que vous cherchez, vos besoins varient. Par exemple, si vous n’avez pas encore le permis de conduire, la localisation de l’entreprise peut être un point primordial. 🚗 Et si vous êtes en alternance ? Vous aurez peut-être besoin que votre employeur participe au financement de votre école, pensez-y. 😉

Adaptez donc ces éléments à vos critères afin de dégager des pistes de recherche pour l’étape qui suit. En effet, pour que vos envies deviennent réalité, il faut vous informer sur le poste que vous convoitez.

Identifiez vos missions

Vous ne savez pas exactement à quoi correspond le métier de vos rêves ? C’est tout à fait normal. Il arrive que les études ou les secteurs de travail soient en réalité très vastes. Pour vous aider, n’hésitez pas à consulter la fiche métier du poste auquel vous prétendez, sur des sites tels que l’ONISEP. Cela vous donnera une vision plus claire des compétences et du niveau d’étude à acquérir, afin d’atteindre votre objectif.

De plus, il existe bon nombre de plateformes dédiées à la recherche d’emploi, pour tout type de contrat. Prenez Indeed. Il s’agit d’une plateforme où vous trouverez toutes sortes d’offres, alors qu’en vous rendant sur ProfilCulture ou IrmaWork, les annonces seront spécifiques aux domaines culturels et médiatiques. Vous souhaitez travailler dans un environnement innovant ? Aucun problème. Welcome To The Jungle répertorie toutes les offres du moment en lien avec l’écosystème startup.

Grâce à ces plateformes, la recherche d’un travail devient un jeu d’enfant. En effet, à l’instar de vos achats en ligne, vous pouvez rechercher une annonce via des mots-clefs, puis affiner votre recherche avec des filtres. Type de contrat, localisation, télétravail etc. Tout y est !

Baladez-vous entre les différentes offres pour les comparer et éviter certains écueils. Méfiez-vous, par exemple, d’une fiche de poste trop vague, car cela peut sous-entendre qu’aucun cadre ne vous sera fixé.

Enfin, dites-vous que ces annonces reflètent l’imaginaire d’un « candidat idéal ». Ne vous fermez donc pas les portes si toutefois vous ne cochez pas toutes les cases. Tentez votre chance !

Il suffit donc de prendre le temps de vous renseigner sur internet et les critères de votre Dream Job se préciseront à mesure de vos recherches. Et pour créer un CV et une lettre de motivation de qualité ? ☝️ D’abord, des recherches ciblées sur l’entreprise dans laquelle se trouve l’emploi que vous convoitez s’imposent.

Les infos à connaître avant de postuler

Cette phase peut vous sembler inutile ou fastidieuse, mais vous verrez qu’elle sera d’une grande utilité pour les étapes qui suivent. La deuxième phase de vos recherches consiste à en savoir davantage sur l’entreprise que vous souhaitez intégrer.

Pour ce faire, transformez vous en véritable stalker. 🕵️‍♂️ Visitez et likez les réseaux sociaux de celle-ci, si ce n’est pas déjà fait ! Cela marquera votre intérêt quant aux activités de cette entreprise. De plus, c’est un bon moyen d’en apprendre plus sur sa culture interne, ses valeurs ou encore ses aspirations. Pensez aussi à prendre soin de vos propres réseaux sociaux, afin de parfaire votre image en ligne. Exit les photos de soirées trop arrosées. ✋ Chaque détail compte !

Enfin, jetez un coup d’œil sur les offres d’emploi en cours. Généralement disponibles sur le site de l’entreprise, cela vous donne une longueur d’avance, quant aux futurs projets de l’organisme, grâce aux différentes annonces qu’elle promeut.

Ne laissez rien au hasard. À titre d’exemple, Noémie Nicod, co-fondatrice de Vaultia nous fait part de son expérience en tant que RH : « Nous prenons en compte, certes l’ensemble des défauts et qualités d’un profil, sans les juger, mais pas que… Nous nous assurons de la motivation des profils (c’est essentiel pour nous, car la motivation ne s’apprend pas), mais également de l’adéquation du profil concerné avec l’esprit de l’entreprise et l’ADN de cette dernière. »

Vivez une véritable immersion virtuelle dans le monde de l’entreprise que vous aspirez à rejoindre et passez enfin à l’étape de la création de votre CV et de votre lettre de motivation. 🙌

Bien vous vendre

Attention, là encore, pas question de négliger la rédaction de votre **CV ** et de votre lettre de motivation. Des codes sont à respecter, et ils ne sont pas les mêmes suivant le secteur dans lequel vous postulez, ou bien même le pays !

En Angleterre il est mal vu de mettre une photo sur son CV, alors qu’en France cela est plutôt conseillé. Le CV, comme la lettre de motivation, doivent correspondre aux normes du pays dans lequel vous postulez et être en adéquation avec votre type de poste. Sachez que, de manière générale, il est recommandé de réaliser différentes versions de votre CV, pour trouver le format idéal.

Par ailleurs, c’est le moment de montrer vos talents et de vous distinguer des autres candidats, à l’instar de cette étudiante en marketing, qui a recréé le magazine L’Équipe en guise de CV, comme le reporte cet article de Konbini.

De plus, la lettre de motivation ne doit pas simplement énumérer votre parcours scolaire et vos expériences, c’est le rôle du CV. Dans votre lettre, vous ne devez citer ces informations que de manière à valoriser un propos ou une compétence. Oubliez donc le blabla et synthétisez votre choix de vous tourner vers cette entreprise, précisément. Parlez de ce qu’elle peut vous apporter, tout comme ce que vous pouvez lui apporter, ainsi que ce qui vous attire vers elle. Grâce à votre travail de veille, vous savez exactement ce que l’entreprise attend de vous et à qui vous vous adressez.

Il vous faut donc régulièrement mettre à jour votre CV et votre lettre de motivation. Évitez les fautes d’orthographe et privilégiez un format propre et aéré. Cela peut paraître évident, mais nous n’avons pas toujours le recul nécessaire afin d’identifier les points faibles de nos réalisations. C’est pourquoi, il ne faut pas hésiter à faire relire vos documents par une tierce personne.

Passons à l’étape suivante, et pas des moindres. 👇

Décrochez un entretien

Dans cette avant dernière étape, c’est le moment de vous jeter à l’eau et de contacter l’entreprise. Par mail ou via un site dédié, prenez le temps de rédiger un court contenu propre et pertinent, pour introduire votre candidature. Si vous avez réussi à le trouver, n’hésitez pas à mentionner le nom du recruteur. Dans la précipitation ou le stress, n’oubliez pas de joindre votre CV, ainsi que votre lettre de motivation. 😉

Notez que certaines entreprises, qu’il s’agisse d’une candidature pour un stage, une alternance ou un CDI, demandent, en plus d’un entretien, de prouver de quoi vous êtes capable concrètement.

Prenons une fois encore l’exemple de Vaultia. Avant chaque recrutement, le futur collaborateur doit passer un entretien préalable pour accéder à la phase 2. Celle-ci consiste en un challenge en lien avec les futures missions. En tant que Social Content Manager, j’ai réalisé des contenus (article, publication pour les réseaux sociaux et mail) avec, pour seule règle, que ces productions soient en lien avec l’univers des fintech. Une fois de plus, il est essentiel de bien vous renseigner avant, pour ne pas avoir de mauvaises surprises…

Allez, vous touchez votre dream job du bout des doigts, encore un petit effort.

Faites une bonne première impression

Qu’il soit en face à face, en visio ou par téléphone, l’entretien d’embauche peut être un moment douloureux pour les plus anxieux d’entre nous. Ici aussi, pour mettre toutes les chances de votre côté, voici les détails à ne pas délaisser.

Tout d’abord, l’attitude. Peu importe le poste, votre tenue vestimentaire, et votre posture comptent. Ainsi, pour faire une bonne première impression, votre corps doit être ouvert. Ayez confiance, montrez que vous êtes enthousiaste à l’idée d’être là et cela se verra instantanément via votre langage corporel. Évitez les bras croisés ou le dos courbés. N’oubliez pas, ce sont les détails qui font la différence. Ainsi, comme le mentionne Le Parisien dans cet article, apporter de quoi écrire des notes et ne pas laisser son portable sur la table, sont des petits éléments que les recruteurs remarquent.

De même que si l’entretien se fait par visioconférence, ne faites pas l’erreur de vous habiller à moitié (haut professionnel et bas de pyjama), si vous finissez par devoir vous lever, cela sera très gênant. Dans la même optique, faites attention au cadrage et à votre environnement : luminosité, bruit, décoration, propreté, etc. N’hésitez pas à faire un test d’appel en amont.

En ce qui concerne les questions qui vous sont adressées, elles peuvent varier et dépendent de la structure. Néanmoins, vous avez des notions concernant l’entreprise et ses axes d’évolution grâce à votre veille, tout comme vous êtes au clair avec vos points forts et vos points faibles. Alors, tout en étant honnête, à vous de vous démarquer.

Voici un autre conseil de Noémie, particulièrement utile si le monde des startups vous inspire : « Être soit même, mais réellement. En effet, lorsque nous faisons notre premier entretien d’embauche, nous essayons de dévoiler le meilleur de soi, de correspondre le plus possible à la start-up concernée et de vanter nos mérites par rapport à cette dernière. Toutefois, il faut bien comprendre que les start-ups ont également des cycles d’évolution, et que leurs besoins évoluent aussi, dans le but de faire grandir la startup. ». Cela signifie que la frontière entre qualités et défauts devient floue pour laisser place à des « talents » et des profils qui feront grandir l’entreprise, aujourd’hui comme demain.

Une dernière astuce : une fois l’entretien passé, n’hésitez pas à envoyer un mail après la rencontre, afin de partager votre feedback. Cela marquera votre engagement et votre motivation pour décrocher ce job. 🙌

La marche à suivre est donc plus longue que la simple création d’un CV et d’une lettre de motivation classiques. Vous devez vous poser des questions sur l’entreprise, son écosystème, tout comme sur vous-même. Ces recherches sont la clé qui vous guidera vers un job qui vous passionne. Et regardez, grâce à cet exercice, vous avez développé des compétences de veille, de mise en page ou encore de rédaction. 💪

Si participer à l’aventure Vaultia vous fait envie, n’hésitez pas à jeter un oeil à nos offres d’emploi.